ijcai 2022

IJCAI 22 Seminar on AI Diversity and Inclusion for Africa (AIDIA)

The AIDIA seminar welcomes submissions of research papers about AI Diversity and Inclusion for Africa.

Paper deadline: May 13, 2022.

Seminar date: between 23rd and 29th of July 2022 (TBD).

Seminar overview

Many experts and scientists believe that the future of artificial intelligence is in Africa. The continent with a billion people, a booming economy, and a youthful population is already home to a growing number of AI research hubs, startups, companies, and millions of people who use AI every day. Building AI technologies to solve problems in areas like agriculture, natural language processing, robotics, and cybersecurity significantly impacts the continent’s ability to compete in AI-driven industries. However, the future of AI in Africa is about more than just building the next hot startup continent. It’s about locally building a diverse and inclusive AI ecosystem that empowers the continent’s citizens and improves their lives even in the most disadvantaged and remote communities. The main objective is to develop AI models that enable people with disabilities, low-income groups, and other marginalized populations to access new opportunities in education, health care, employment, and government services. The AIDIA seminar will focus on bringing together research in building inclusive AI solutions accessible to everyone, no matter their situation. The sessions aim to engage participants in groundbreaking conversations to discuss new insights and shape directions to guide future AI research trends for Africa. Researchers from Academia and the industry are invited to submit their innovative AI-based solutions designed to benefit Indigenous communities.

Topics of Interests

Topics of interest include but are not limited to:

  • AI curriculum in African institutions.
  • AI tools for empowering African communities.
  • AI jobs in Africa, including managing startups and recruitment.
  • AI and data science or other related activities for Africa.
  • AI activities for kids and teenagers in Africa.
  • AI for minorities and vulnerable groups in Africa.
  • Bridging the gender divide in AI in Africa.
  • Unconscious bias and how to avoid them in AI.
  • Applications of AI, including healthcare, education, finance, transportation, and agriculture, governance, in Africa.
Seminar format

The seminar will be a half-day seminar. featuring some invited speakers, as well as oral presentations of accepted papers. The following paper categories are welcome:

The following paper categories are welcome:
  • Short papers (4-6 pages) and posters (2 pages)
  • Invited talks
Submission Requirements

We accept two types of submissions: short papers (4-6 pages including references) and posters (2 pages). Papers must be formatted following the IJCAI 22 formatting guidelines, available at https://www.ijcai.org/authors_kit

Important Dates
  • May 13, 2022: Paper Due Date
  • June 3, 2022: Notification of Paper Acceptance
  • June 17, 2022: Camera-ready papers due
  • June 23-29: IJCAI Workshops (exact date to be determined)
Organizing Committee
  • Amal El Fallah Seghrouchni, Ai movement, Mohammed VI Polytechnic University, Morocco
  • Btissam El khamlichi, Ai movement, Mohammed VI Polytechnic University, Morocco
  • Youssef Hmamouche, Ai movement, Mohammed VI Polytechnic University, Morocco
  • Assia Kamal-Idrissi, Ai movement, Mohammed VI Polytechnic University, Morocco
Contact information

Seminar website: https://aim.um6p.ma/

For inquiries about the seminar, please contact aim@um6p.ma

L’Intelligence Artificielle au service de nouveaux modèles de développement

L’Intelligence Artificielle au service de nouveaux modèles de développement

L’Intelligence Artificielle (IA) constitue une révolution technologique sans précédent ; c’est un outil d’introspection puissant et le voyage de notre civilisation vers la compréhension de l’esprit humain et la création de ses échos dans la machine computationnelle. Il est désormais difficile d’imaginer une vie sans IA même sur la planète Mars ; cette IA qui façonne les mondes matériel et immatériel et crée des rencontres, jadis improbables, entre les mondes réel et virtuel. Les technologies de l’IA révolutionnent déjà de nombreux secteurs d’activité, transforment les entreprises et le marché du travail ; modifient les pratiques de la recherche et de l’innovation et impactent fortement nos humanités numériques.

L’UNESCO œuvre à saisir les opportunités offertes par l’IA et mène des réflexions profondes sur les enjeux et les défis pressants relatifs au développement rapide de l’IA, d’un point de vue des droits humains et de l’éthique, en abordant notamment, les problématiques liées à la transparence, la responsabilité et la vie privée, la reproduction et le renforcement potentiels des biais existants et de responsabilité juridique des systèmes d’IA. Il s’agit notamment de réflexions sur le rôle de l’IA dans l’avenir de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication et de l’information, et sur les défis liés aux nouvelles formes d’exclusion et d’inégalités, à la désinformation, l’impact sur les démocraties, les discours de haine, et la cyber délinquance, amplifiées par l’avènement de l’IA.

En 2018, l’UNESCO, l’OCP et l’UM6P ont initié une réflexion stratégique et ont débattu des différentes dimensions de l’IA dans le contexte africain, donnant lieu à la ‘Déclaration de Benguerir’. Dans la continuité, l’OCP et l’UM6P ont créé en 2020, le Centre International d’Intelligence Artificielle du Maroc, , centre d’excellence en IA et hub pour la transformation IA à l’échelle Africaine.

En 2019, L’UNESCO a lancé une étude préliminaire sur l’éthique de l’IA qui a donné lieu en 2021, à l’adoption de la Recommandation sur l’éthique de l’IA lors de la 41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO à Paris, par les 193 Etats membres de l’UNESCO, suite à un vaste processus de consultation multipartite. C’est le premier instrument normatif mondial sur l’éthique de l’Intelligence Artificielle sous forme d’une recommandation établissant un cadre mondial basé sur les droits humains, inclusif et pluraliste, plaçant l’humain au cœur du développement de l’IA. Elle comprend des chapitres politiques orientés vers l’action sur la gouvernance des données, l’éducation, la culture, la communication et l’information, le travail, les soins de santé et l’économie.

Parce que le développement de l’IA impacte déjà tous les domaines de la vie humaine et que cette tendance va certainement se renforcer dans les années à venir, l’Afrique ne doit pas se tenir à l’écart des enjeux de l’IA, et notamment les problématiques liées aux droits humains, au développement et à l’éthique. Elle doit prendre toute sa place dans la réflexion en cours et défendre sa vision de l’IA centrée sur l’être humain et qui correspond à ses besoins réels, avec un encadrement éthique et juridique à la hauteur des défis à relever, y inclut ceux du développement durable. Dans le chantier de l’IA, l’un des défis que l’Afrique devrait relever est de développer la connexion entre le monde des entreprises, les universités, les centres de recherche, les écoles de formation, etc., afin de saisir les opportunités qu’offre l’IA. L’étude et l’évaluation des besoins de l’Afrique en termes d’IA, réalisées par l’UNESCO auprès de 32 Etats membres africains, s’inscrivent dans la stratégie opérationnelle de l’UNESCO pour la mise en œuvre de la Priorité globale Afrique, en particulier le programme « Mobiliser les STI et les connaissances au service du développement socioéconomique durable de l’Afrique ». A l’échelle du Maghreb, l’UNESCO a établi un état des lieux des différentes stratégies, actions et initiatives mises en place en Algérie, au Maroc et en Tunisie, et a proposé des recommandations utiles pour affronter les défis imposés par l’IA et saisir les opportunités qu’elle offre.

C’est dans ce contexte de réflexion foisonnante autour des apports potentiels de l’IA au continent africain et l’élaboration de nouveaux modèles de développement que certains Etats africains ont proposé des stratégies nationales de l’IA et d’autres stratégies plus centrées sur la transformation numérique. Cette conférence s’inscrit dans cette mouvance et abordera le sujet de « L’Intelligence Artificielle au service de nouveaux modèles de développement » et, en particulier au Maroc qui a élaboré un « Nouveau Modèle de Développement », afin de favoriser une croissance globale et inclusive, qui place le citoyen au cœur de ce modèle, pour libérer les énergies, restaurer la confiance et accélérer la marche vers le progrès et la prospérité pour toutes et tous, en accordant un intérêt particulier à la jeunesse.

Présentation des participants
Ouverture Pr. Amal El Fallah Seghrouchni Directrice du Centre International de l’IA au Maroc
M. Hicham El Habti Président de l’Université Mohammed VI Polytechnique
M. Karim Hendili Directeur par intérim du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb
M. Abdellatif Miraoui Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
Mme Ghita Mezzour Ministre Déléguée Chargée de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration
Clôture Pr. Amal El Fallah Seghrouchni Directrice du Centre International de l’IA au Maroc
Panel technique Mme. Gabriella Ramos Sous Directrice Générale du secteur des Sciences humaines et sociales
M. Tawfik Jelassi Sous-Directeur Général du secteur Communication et Information
Dr. shamila Nair-Bedouelle Sous Directrice Générale du secteur des Sciences Exactes et Naturelles
Pr. Yoshua Bengio, Fondateur et directeur scientifique de Mila. Récipiendaire du Prix Turing 2018 et membre de l’Ordre du Canada et de la Royal Society
ijcai 2021

IJCAI 2021 - Diversity and inclusion Forum

IJCAI is the International Joint Conference on Artificial Intelligence, that held since 1969, is the main international gathering of researchers in AI. This year, IJCAI 2021, welcomes students and researchers to the forum diversity and inclusion in AI. IJCAI 2021 offers the possibility to participate to the forum that provides an opportunity to discuss research interests with other researchers in AI and network with other participants. Indeed, the main goal of the forum is to allow the participation in AI by diversity groups that are underrepresented in AI for many reasons. Diversity has many facets, including race, gender, age, disability, socioeconomic status, cultural background, geographic region, etc.

If you are interested, please send (as a single PDF file) a 3-page abstract that summarizes the research problem being investigated, the specific contributions made, and directions for the remaining work.

Deadline of submission 31st of July 2021!!!

The abstract has to be formatted using the IJCAI 2-column format (downloadable here: https://www.ijcai.org/authors_kit), and is limited to 3 pages, including references.

VERY IMPORTANT: IJCAI offers to attend the forum – In addition, you can have access to the whole conference by formally applying to IJCAI's grants program available for participants to the forum: https://ijcai-21.org/volunteers-and-grants/ (deadline for GRANT: July 19)

For any further question, please contact Amal.Elfallah-Seghrouchni@um6p.ma